Retour à la listeTélécharger la fiche de culture
Jumellea


Jumellea

Distribution géographique 

   Une soixantaine d'espèces, surtout originaires de Madagascar, mais aussi des Comores et des Mascareignes. Deux espèces sont originaires d'Afrique continentale (Kenya).

Végétation 

   Epiphytes ou lithophytes, vivant en forêt humide plutôt claire, parmi les mousses et les fougères, depuis le bord de mer jusqu'à 1400 m d'altitude. Plantes moyennes qui peuvent former des touffes avec l'âge. Tige monopodiale, courte ou longue, portant des feuilles coriaces vert foncé, pouvant, selon les espèces, se présenter en éventail ou en quinconce. Les premières sont généralement d'assez grande taille.

Floraison 

   Printemps, été, automne d'une durée moyenne de 4 à 6 semaines. Inflorescences axillaires uniflores. Fleurs blanches ou crèmes.

Culture 

   Variable selon les espèces, facile en conditions tempérées.

Parfum 

   Oui, intense, surtout le soir.

Eclairage 

   Plantes peu gourmandes en lumière pour fleurir, exception faite de celles au feuillage en éventail qui en demandent un peu plus que les autres. Exposition au Sud avec protection du soleil direct aux heures chaudes de février à novembre. Un feuillage très jaune indique un excès de lumière.

Températures 

   20 à 25°C le jour et 16 à 18°C la nuit, avec un écart j/n de 5 à 7°C.

Hygrométrie 

   60 à 65 %. Les plantes craignent les excès d'humidité ou de sécheresse. Les vaporisations du feuillage sont bénéfiques et doivent être suivies d'une bonne aération si l'environnement est confiné, ceci évitant les pourritures.

Arrosages 

   Eau non calcaire. Réguliers un peu plus attentionnés en été lors des journées très chaudes. Chez les Jumellea au feuillage en éventail, le plissement des nouvelles feuilles indique que la plante a eu soif durant sa période de végétation. Pour ce type de plante, il est important de ne pas mouiller le feuillage, mais d'arroser la plante au pied : la forme particulière des feuilles au niveau de leur point d'attache sur la tige permet à l'eau d'y stagner et risque d'entraîner l'apparition de pourriture.

Période de repos 

   Non.

Rempotage 

   Au printemps, tous les 2 ans.

Substrat 

   De moyenne granulométrie pour les grandes espèces et fine granulométrie pour celles de petite taille : 60 % d'écorce de pin, 20 % de billes d'argile expansée et 20 % de sphaigne. Certaines espèces se plairont également sur une écorce de chêne-liège.

Apport d'engrais 

   Equilibré toute l'année à raison d'un arrosage sur deux de février à novembre et un arrosage sur trois de décembre à fin janvier.

Sortie au jardin 

   De fin juin à fin aout, mais attention aux arrosages.

Remarques 

   Nommé en l'honneur du botaniste français Henri Lucien Jumelle (1866-1935) qui a contribué à la découverte de la flore de Madagascar. Les tiges feuillées de J. fragrans sont vendues en bottes sur les marchés de la Réunion, sous le nom de faham, pour parfumer le rhum ou faire des infusions calmantes des voies respiratoires.


 

Association régie par la loi 1901. mentions légales - Création Couleurs de web